Je vous invite à partager !

3 façons de limiter les écrans

Comme c’est facile de passer son temps devant les écrans ! J’entends par là : la TV, le portable, sur les réseaux sociaux, les jeux en lignes, etc… tellement tentant et tellement accessible !

C’est dans l’air du temps, nous en parlons de plus en plus et je reviendrai sur cette thématique. Nous ne nous lasserons jamais d’en parler. 

Depuis plus de vingt ans, il y a une croissance exponentielle de « consommation » des écrans. À cause des événements sociaux, de pandémies ou de confinements, peu importe, on voit un accroissement d’un besoin d’utiliser ordinateurs, tablettes, portables, etc… 

Mais quant est-il du temps raisonnable pour les enfants ? On dit que les 0-3 ans ne doivent pas passer de temps devant les écrans : « Moins de 3 ans, pas d’écran ! ». C’est comme ça. Les écrans n’éduquent pas les bébés. À cet âge, les enfants n’apprennent RIEN devant les écrans. 

Le monoparent est aussi sensibilisé à la problématique. Nous le savons tous que les écrans ont pris le contrôle de nos vies et nous sommes tous conscients que c’est chronophage (« qui mangent notre temps »)

Je vous propose aujourd’hui 3 façons de lâcher les écrans, pour petits et grands. Ce ne sont pas les seules, il y en a d’autres ! Ce sont ces 3 manières que j’ai expérienté, je peux donc en parler. 

1- Lire pour limiter les écrans

La lecture est un formidable moyen de vivre des émotions et de découvrir des mondes différents. La lecture nous fait voyager, nous fait pleurer, nous fait rire, nous fait réfléchir !

Faites découvrir la lecture aux enfants. C’est un formidable moyen de se divertir. 

Les livres sont infinis, on en trouve à pas cher dans les marchés aux puces, aux autres ventes de 2e main. Ils sont gratuits dans les bibliothèques. Nous pouvons trouver de bons livres de qualité un peu partout et évidemment dans les librairies !

Si vos enfants vous disent qu’ils n’aiment pas lire, c’est qu’ils n’ont pas découvert la grande variété des styles d’écriture et de média. Entre les livres standards, les mangas, les bandes-dessinées, il y a des quantités infinies de style d’écriture et d’illustration !

Il existe aussi des revues spécialisés sur toutes les thématiques imaginables ! Il en existe une grande quantité pour la clientèle jeunesse. Essayez-en ! Faites les découvrir ! Il y en a dans les bibliothèques, c’est facile de vérifier lesquelles sont les plus intéressantes pour vos enfants. 

Des heures de plaisir en lecture ! Quand votre enfant sera accroché à sa lecture, aucun écran ne pourra remplacer ce loisir !

Je vous encourage, petits et grands à découvrir un style de lectures qui vous plaira.

2- Faire un arrêt de la wifi

Puisque maintenant la wifi est généralisée ou presque, il est très difficile de connaitre la réelle utilisation des enfants et adolescents. Ils se cachent souvent avec leur portable ou tablette et ils peuvent passer inaperçus. Ou encore si le parent trouve normal d’occuper l’enfant de cette manière, il sera laissé à lui-même et pourra passer un temps indéterminé devant les écrans !!!

Pourquoi laisser les enfants et adolescents hypothéquer leur sommeil à cause des jeux en ligne ? 

Je vous conseille fortement de limiter l’accès à la wifi. L’accès illimité est abusif. En arrêtant la wifi, ça permet de déterminer des heures d’accès à l’internet. Ensuite, une fois le temps écoulé, le débranchement est plus facile et nous retrouvons la liberté pour d’autres activités. 

Je comprends que celà peut provoquer des frictions et des frustations, mais persévérez !

3- Trouver des passe-temps

Quand nous pouvons limiter les activités chronophages, nous en avons ainsi plus à consacrer sur les passe-temps. Pour les enfants, c’est la même chose. 

Les passe-temps sont un formidable moyen de s’épanouir. Il en existe à l’infini ! Voici quelques liens qui ont fait des listes intéressantes : Idées de passe-tempsautres idées de passe-temps

Fouillez parmis toutes les propositions dans les liens, quel genre de passe-temps vous conviendrait le mieux ! Quel budget pouvez-vous mettre ? Même sans avoir de connaissances sur certains passe-temps, il est tout à fait possible d’en commencer un nouveau ! Sortez de votre zone de confort et essayez-en un ou deux et vous verrez lequel est le plus adapté ! Trouvez-en qui plairont soit à toute la famille, soit à chacun des membres de la famille. 

Il est important que tout le monde y trouve son compte et que cette nouvelle activité fasse limiter les écrans pour tous.

 

Les recommandations des organismes de santé

En France, nous voyons de la publicité : « Pas d’écran avant 3 ans ! ». Au Québec, nous avons des conférences de sensibilisation aux dangers des écrans pour les enfants. 

Ces dangers concernent aussi les adultes, nous en reparlerons plus tard.

La santé publique nous informe que les temps d’écran doivent être limités à 2h par jour pour les enfants. ils doivent avant tout passer du temps à bouger, faire du sport intense et faire des activités de développement comme la lecture, les dessins, etc. Les enfants qui passent trop de temps devant les écrans peuvent developper des déficits d’attention, des problèmes relationnels, de l’obésité et des troubles de sommeil.

Je sais que c’est un éternel défi car il y a une pression sociale énorme pour les enfants et les parents. Pour faire comme les autres, pour jouer en ligne avec les amis, etc… Il y existe une foule d’autres activités pour jouer et se faire des amis !

 

 

Question du jour : Quel est votre principal défi pour limiter les écrans ?

Amicalement, 

Sophie Enne

Monoparentalite-heureuse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Je vous invite à partager !

MONOPARENTALITÉ HEUREUSE

Bienvenue sur

mon blog !

Recevez, si vous le souhaitez, mon guide : 

« 3 étapes pour apaiser les conflits de séparation – divorce »