Je vous invite à partager !

Recevez gratuitement le guide :

« 3 étapes pour apaiser les conflits de séparation – divorce »

Parents séparés : 4 bonnes raisons d'éviter les disputes

Dans tous les cas de conflits entre les parents en couple ou séparés, les enfants vivent un stress qu’ils ne devraient pas vivre.

Cette tension entre les 2 parents les affecte énormément. C’est pourquoi les adultes doivent éviter les disputes devant les enfants et aussi en leur absence !

disputes séparation des parents

Les types de stress :

Il en existe 2 types : le stress tolérable et le stress toxique. 

Le stress tolérable :

C’est un stress limité dans le temps, où l’enfant bénéficie d’un encadrement et d’un soutien.

Par exemple, il commence dans une nouvelle école, dans une nouvelle classe ou bien il va pour la première fois chez un ami, etc. C’est une situation où l’enfant vit du stress, à l’occasion d’un événement inconnu ou avec lequel il n’est pas à l’aise.

Mais c’est quelque chose de temporaire. Et d’ailleurs, c’est un stress qui est bénéfique puisque sa vie change, les événements normaux de la vie arrivent. Il vit du positif, une croissance, une évolution dans le bon sens de la vie.

Le stress toxique :

L’enfant vit dans la peur et l’inquiétude. Lorsqu’un conflit entre les parents a lieu, avec ou non de la violence familiale, les circonstances sont traumatisantes pour lui.

Il vit donc un stress qui l’amène à vivre des émotions instables. L’enfant va être perturbé par le climat de disputes et violence entre les 2 personnes qu’il aime le plus au monde.

Finalement, il vit dans la peur, l’angoisse d’une nouvelle tempête. Ça le perturbe, ça nuit à son développement.

L’enfant va se projeter dans des conflits avec n’importe qui. Il va avoir peur de tout ce qui l’entoure. Il aura beaucoup de difficulté à créer des liens avec d’autres personnes.

éviter les disputes

Attention : éviter les disputes

Nous, parents séparés, devons être attentifs aux disputes familiales. Nous devons les éviter le plus possible. 

Même si nous ne sommes pas responsable de l’attitude de l’autre parent, nous devons les éviter. 

Avant la séparation, pendant et après la séparation, peu importe où nous sommes rendus dans cette démarche, l’enfant vit du stress. Le climat de mal-être de couple décrépi, l’ambiance négative dans la maison est très toxique pour lui.

Les parents sont responsables de s’engager à protéger les enfants. Ils sont leur seule protection. Les enfants sont dépendants de leurs parents. Ceux-ci doivent se responsabiliser à les protéger et surtout de les écarter de ce stress toxique.

L’enfant n’est pas responsable des discordes dans le couple de ses parents, et il ne doit surtout pas se sentir concerné par la séparation.

Voici 4 bonnes raisons pour lesquelles il faut éviter les disputes devant les enfants et même lorsqu’ils ne sont pas là :

BIENVENUE

Sur mon blog

Monoparentalité Heureuse

où j’écris des articles sur la gestions des conflits, le bien-être des parents et des enfants, la parentalité, la vie de parents seuls, des recettes santé, etc…

Contactez-moi pour des suggestions d’articles !

J’ai très hâte de vous lire !

1- Les enfants ne sont pas heureux, c'est une source de stress toxique

Comme nous avons vu plus haut, le stress toxique n’apporte rien de bon pour l’enfant. Ce stress perturbe son développement, nuit à son apprentissage et le fait replier sur lui-même. Il peut avoir un retard dans son éducation, des pertes de mémoires et autres problèmes de santé.

Plus tard, il peut développer de l’anxiété, des dépendances ou autres problèmes psychologiques.

Les enfants ne vont pas tous réagir de la même manière, chaque enfant va vivre des émotions différentes. En revanche l’enfant ne peut pas être indemne face à cette situation.

disputes séparation des parents

Nous devons être conscients que, nous parents, sommes tenus à notre devoir de parents. Nous ne devons pas régler nos conflits de couple devant un enfant.

L’enfant n’a surtout pas à choisir entre son père ou sa mère et encore moins à déterminer qui a tord et qui a raison. L’enfant se retrouve dans un dilemme et comme il n’y peut rien y faire, il va vivre un énorme stress.

En plus, puisque les disputes accaparent les parents, ils prêtent moins attention aux besoins des enfants.

Et les enfants, de leur côté, essayent de résoudre la situation à leur manière et peuvent avoir des troubles de sommeil, un manque de concentration à l’école, une peur des autres, etc…

Puisque les parents ne s’aiment plus, l’enfant a peur à son tour que les parents ne l’aiment plus.

photo Sophie Enné

Je suis Sophie

blogueuse sur les thématiques de : 

Saines habitudes de vie

et

Monoparentalité heureuse

2- Les enfants ne font plus confiance aux autres

Les disputes des parents ne permettent pas l’épanouissement des enfants.

En effet, comment un enfant peut-il faire confiance à des personnes qu’il aime, qui sont en train de se disputer et se quereller et qui veulent chacun avoir raison ?

Comment un enfant peut bâtir une relation de confiance avec d’autres s’il ressent de la peur des autres ? L’enfant ne pourra pas s’épanouir socialement, avoir des relations saines avec des amis.

De plus, les enfants auront tendance à recopier les crises ou les disputes des parents dans une situation similaire avec leurs amis ou plus tard dans leur vie d’adulte. 

eviter les disputes

3- Les parents ne sont pas heureux

Les disputes entre parents séparés ne leur apportent rien de bon. Ils se battent pour le partage des enfants ou des actifs. Ils sont sur le qui-vive, ils monétisent les enfants, qui deviennent l’instrument de division entre 2 personnes.

Quand ces disputes sont le plus souvent pour faire mal à l’autre, à quoi bon subir cela ? C’est celui qui sera le plus tenace qui remportera ?

Non, ces conflits n’aboutissent qu’à faire du mal et à rendre l’autre malheureux.

Quand la dispute est profonde, les parents ont moins de temps de qualité avec leur enfant. Ils ne peuvent pas mettre autant d’attention sur eux. 

Les parents ressentent du désarroi : comment se partager entre la douleur de la séparation et le temps de qualité à passer avec ses enfants ?

4- Les parents ont des pensées parasites

Il est certain que nous, parents, voulons gagner notre bataille. Il nous est parfois impossible de lâcher prise et de penser à d’autres choses.

Malheureusement, cette bataille est douloureuse car notre cerveau la rabâche encore et encore. Les pensées parasites sont fréquentes et elles peuvent aussi nous empêcher de dormir et nuire à notre fonctionnement. Ce qui accentue les effets des pensées négatives !

Article à lire aussi : Ancrage versus pensées parasites

Nous devons trouver le moyen d’évacuer ses pensées parasites afin d’avoir un meilleur sommeil et une meilleure attention à nos enfants.

disputes

Nos lecteurs lisent aussi : Séparation et conflit, comment s’en sortir

Pour finir…

Les parents doivent absolument éviter les disputes devant les enfants. Ils ont le devoir de trouver des solutions rapides pour régler leurs différends. 

Les enfants ne sont pas monnayables, ils grandissent avec maman et papa pour être équilibrés. Ils veulent sentir que leurs parents les aiment malgré le fait qu’ils sont séparés.

Ainsi ils comprendront que la séparation n’a rien à voir avec l’amour filial.

À retenir :

  • Éviter les disputes en présence des enfants
  • Les parents sont responsables de protéger les enfants
  • Ne pas chercher à vivre dans le conflit
  • Nous ne sommes pas responsables de l’attitude de l’autre adulte

MONOPARENTALITÉ HEUREUSE

Recevez votre guide !

Recevez, si vous le souhaitez, mon guide : 

« 3 étapes pour apaiser les conflits de séparation – divorce »

Prenez soin de vous,

 

Amicalement, 

Sophie

À vous la parole !

Laisser nous un commentaire sur ce sujet : 

10 réponses

  1. Merci pour cet article, qui met bien en lumière l’impact que peut avoir une séparation qui se passe mal !
    Je rebondis sur les pensées parasites, qui effectivement sont un vrai sujet, et qui rajoute à la charge mentale : en consultation j’aime bien conseiller de prendre des fleurs de Bach. Pas n’importe lesquelles : White Chestnut pour le petit vélo dans la tête, Red chestnut si la personne se fait beaucoup de soucis pour l’enfant, Pine s’il y a de la culpabilité, Beech si l’ex conjoint demande à moins se mêler de sa façon de faire, Star of Bethleem pour un peu de réconfort, Aspen si la séparation amène des angoisses sur tout… Bref, en fonction du contexte, pendre entre 1 et 7 Fleurs de Bach, c’est très aidant !

  2. Bonjour Sophie,
    Je suis d’accord avec vous à 100%.
    On a tendance à penser qu’une petite dispute ce n’est rien !
    Mais cela peut provoquer un manque de confiance en lui.
    Bon courage.
    Odette

  3. Et j’ajouterai que pour les « petites » disputes ou désaccord entre adultes, c’est parfois l’occasion de montrer « le bon exemple » à savoir une résolution de conflits à travers la discussion, écouter l’autre, trouver un compromis …

  4. Si on savait à quel point les enfants comprennent et interprètent bien plus que les simples scènes auxquelles ils assistent… Tellement important de se retenir en leur présence !!

  5. C’est évident ! Quand tout va bien, on se dit souvent qu’on n’arrivera pas à des situations extrêmes ou qu’on fera mieux que les autres et puis un jour…
    Mais c’est sûr que se sont les conseils à suivre ! 😉 Merci Sophie 🙋🏽‍♀️

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Recevez gratuitement le guide :

« 3 étapes pour apaiser les conflits de séparation – divorce »


Je vous invite à partager !

MONOPARENTALITÉ HEUREUSE

Bienvenue sur

mon blog !

Recevez, si vous le souhaitez, mon guide : 

« 3 étapes pour apaiser les conflits de séparation – divorce »