Je vous invite à partager !

Séparation et conflits, comment s’en sortir

J’aimerais parler des situations délicates des conflits qui génèrent beaucoup de tristesse, de colère, de frustration, de sentiment d’abandon, de panique… C’est un amalgame d’émotions qui déferlent sur nous lors d’une séparation. 

Peu importe comment nous nous séparons ou comment nous nous retrouvons parents seuls, la raison, qui prend la décision, un sentiment de grande tristesse nous envahit.

Je dirais que ça prend environ, selon mon cas et ceux avec qui j’ai pu discuter, 2 ans pour se reconstruire et retrouver son équilibre. C’est quand même assez long.

1- Rencontrer des psychologues, des travailleurs sociaux

C’est long mais ça vaut la peine de travailler sur soi pendant ce temps-là.

Cette séparation permet de nous recentrer sur nous, de nous concentrer sur nos émotions, sur ce que nous voulons vraiment dans la vie. C’est le moment idéal pour lire des livres de développement personnel, de rencontrer des psychologues, des travailleurs sociaux.  « Il faut sortir le mauvais » de nous en quelque sorte.

Les conseils que nous avons des professionnels de la santé mentale vont exercer une influence sur nous. Ils vont nous aider à nous sortir de cette passe difficile. Nous devons en rencontrer plusieurs pour avoir leurs conseils. Certains vont avoir un impact plus grand que d’autres, mais nous avons juste à prendre et à laisser ce qui nous faut pour évoluer dans cette séparation.

2- Pardonner

Il y a quelque chose qui m’a beaucoup aidé, c’est pardonner. Pour moi, c’est une méthode qui a fait ses preuves, ça m’a beaucoup aidé à sortir des conflits et à apaiser toutes mes émotions.

Alors, je conseille à toute personne qui est en phase de séparation, ou si vous êtes déjà séparé, mais que vous n’avez pas réglé vos conflits, de pratiquer le pardon. Si vous ne savez pas quoi faire avec les émotions qui vous rongent, si vous êtes malheureux et n’avez pas à réglé un conflit avec une personne, si vous êtes en état de panique, je vous conseille la technique du pardon que je vais vous apporter dans cet article.

Évidemment il y a des enfants aussi à travers tout ça. Les enfants vous voient malheureux, ils sont démunis devant le conflit. Ils ne veulent pas que leurs parents soient tristes. Aussi, ils peuvent vous en vouloir. C’est normal qu’ils soient tristes de voir papa et maman s’éloigner, c’est très difficile pour eux aussi. Ils sont très sensibles à vos émotions, ils veulent vous voir heureux.

Vous devez donc régler le plus rapidement possible vos rivalités, pour être le plus vite possible disponibles pour vos enfants. 

3- Le chao

Je me souviens que après ma séparation, je perdais tout autour de moi, j’oubliais mon sac à main partout, j’égarais mes clés. Bref c’était une période vraiment très chaotique. Je n’arrivais pas à me concentrer sur mes enfants, sur mon travail. Je me sentais dépassée par les événements, enlisée dans tout ce qu’il fallait que je fasse. Heureusement que mon sommeil n’était pas vraiment affecté. Je dormais bien. J’arrivais à me reposer. C’était une période où il fallait que je me concentre sur moi avant tout.

Le pardon a alors été une révélation pour moi. J’ai lu beaucoup de livres, d’articles, et j’ai tiré beaucoup de bienfaits. Le pardon a été une grande réussite dans l’atteinte de mon équilibre. Je vous donne ma méthode :

4- La méthode pour pardonner

  • La lettre

Je prends une feuille. Et là, j’écris une lettre à la personne avec qui j’ai un conflit, avec qui j’ai des émotions négatives qui me font du mal.

Dans la lettre, je lui écris ce qui génère le conflit. Je rentre dans les détails. C’est important d’écrire tout ce que nous avons sur le cœur.  

Ensuite j’écris que je lui pardonne. J’écris pourquoi je lui pardonne. Par exemple, « je te pardonne d’avoir dit que blablabla… ou de m’avoir fait telle et telle chose….. ». C’est très important d’écrire « JE TE PARDONNE ». Ensuite il faut expliquer pourquoi nous pardonnons. Par exemple : « je te pardonne puisque tu n’as pas fait attention à ce que tu disais. ». « Je te pardonne car tu souffres et tu as peur de …. ». « Je te pardonne parce que tu ne comprends pas ma situation ». « Je te pardonne car tu as toujours voulu avoir le dernier mot et que cette fois-ci tu voyais que tu perdais et tu as été méchant avec moi ». Etc, etc…

À cette étape, nous devons voir la personne comme vulnérable, qui a peur, qui ne veut pas faire d’effort, qui veut gagner. Nous devons pardonner pour être plus fort dans cette histoire. En pardonnant, nous nous détachons de ce que l’autre a fait ou dit.

Je lui pardonne parce que finalement nous sommes tous des humains. Nous avons tous nos difficultés et je me rends compte que cette personne-là avait aussi des conflits intérieurs. L’autre personne a dit des choses de travers qui ne correspondait pas à la réalité qui m’ont fait du mal. J’en ai fait une affaire personnelle. Mais finalement, c’est l’autre personne qui était en guerre avec elle-même, qui a mal agi avec moi, mais ce n’est pas moi qui était visé. Donc je lui pardonne. J’écris tous les détails, comment la personne rencontre des difficultés, des peurs, des conflits intérieurs. Je décris tout l’état d’âme de cette personne.

  • S’en débarrasser

Ensuite je dois me débarrasser au plus vite de cette feuille de papier. Je la froisse et je la brule dehors en toute sécurité. Ce qui est important, c’est de s’en libérer le plus rapidement possible parce que ce serait vraiment terrible si cette lettre arrivait dans les mains d’une autre personne, soit parce qu’il y a des événements pourraient la traumatiser, mais aussi il ne doit pas y avoir de transfert de ces informations. Elle doivent disparaitre au plus vite. C’est très important.

En brûlant, je vois que le papier se transforme en fumée et s’en va loin dans le ciel. C’est cette image-là qu’il faut visualiser : tout ce qu’il y avait dans notre tête sur le conflit se retrouve éparpillé dans le ciel. Tout est dispersé.

  • Les effets

En écrivant cette lettre, je me libère de ce qui s’est passé. Ça permet de sortir les détails de ma tête, en les inscrivant sur une feuille.

C’est ça qui est super important : libérer son âme, sa tête de ces pensées pour les coucher sur un papier. Cette image est très importante à visualiser : libérer ce qui nous fait mal. Tout doit sortir de notre tête.

En brulant, tout se retrouve dispersé dans le ciel. L’image est très forte de voir tous ces mots, ou ces maux, s’envoler et partir au loin. Tout se disperse, tout se détache. La nature s’en occupe maintenant. Les mots écrits sur la feuille se disloquent en morceaux microscopiques qui partent dans le ciel.

Cette image est très belle parce que nous sommes enfin libérés.

La libération est intense. C’est une méthode qui est vraiment fabuleuse pour visualiser et faire disparaitre ce qui nous a fait mal.

Nous pouvons reprendre cet exercice autant de fois que nécessaire. À chaque fois que nous écrirons une lettre, nous aurons une « couche » de moins d’émotions et de souvenirs. Nos émotions seront différentes à chaque fois car nous aurons déjà travaillé dessus.

Je comprends très bien que ça peut être difficile, surtout quand les émotions sont à fleur de peau, quand les événements sont très récents ou quand la douleur est intense.

Il existe beaucoup de personnes méchantes, toxiques, jalouses. Il existe malheureusement plein de gens racistes, désagréables. Autant que possible, nous devons nous en éloigner. Mais je comprends que nous devons parfois avoir des négociations pour la garde des enfants ou la récupération de nos biens, de nos actifs.

Je comprends que chaque situation est différente. Mais le point commun est que nous devons travailler pour nous libérer des mauvaises émotions ou des conflits.

5- Prochaine étape

À la suite de cet exercice d’écriture, vous aurez plus de faciliter pour vous concentrer sur les choses à faire dans le cadre d’une séparation et les personnes à rencontrer (avocats, conseillers, médiateurs, etc…). En vous libérant, vous aurez plus d’énergie pour faire les prochaines étapes souvent administratives.  Vous allez être plus concentrés parce que vos émotions seront plus contrôlées. Ça va vous permettre d’être plus gagnants dans le processus de séparation.

6- Les enfants

En vous libérant des émotions négatives et des conflits, vous allez être plus heureux. Vos enfants vont ressentir plus de légèreté dans cette situation de séparation.

Je vous conseille de faire le même exercice avec vos enfants. S’ils sont en bas âge ou s’ils rencontrent la difficulté à écrire, écrivez avec eux, un enfant à la fois. Ils n’ont pas tous les même émotions. Faites exactement le même processus d’écriture de la lettre, comme expliqué précédemment. C’est habituellement plus rapide, plus succint. C’est normal. Ensuite en brulant la boule de papier, faites-lui visualiser que tout part dans le ciel et que cette fumée le libère.

Je l’ai fait avec mon garçon qui avait 6 ans, qui subissait de l’intimidation d’un petit ami à l’école. Je l’ai aidé à formuler ses phrases, à formuler ses idées. Il a pardonné en pensant que cet ami avait des problèmes chez lui, qu’il vivait des choses difficiles ou qu’il était insécure.

La lettre a été très courte, il me semble 2 ou 3 phrases. C’est suffisant pour les enfants. Ensuite nous avons brulé la lettre dehors et il a regardé la fumée s’en aller. Ça été très efficace pour mon garçon. Ça a vraiment marché, puisque en 3 jours mon garçon était de nouveau heureux d’aller à l’école.

Je vous encourage à le faire pour vous d’abord et ensuite pour votre enfant et non l’inverse. Vous devez d’abord vous libérer par le pardon avant de le faire avec vos enfants.

Écrivez vos commentaires, ici juste en bas de cet article. Partagez cet article !

Amicalement, 

Sophie Enne

Monoparentalite-heureuse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Je vous invite à partager !

MONOPARENTALITÉ HEUREUSE

Bienvenue sur

mon blog !

Recevez, si vous le souhaitez, mon guide : 

« 3 étapes pour apaiser les conflits de séparation – divorce »